Pourquoi la FDA a-t-elle banni spécifiquement 19 ingrédients actifs, incluant le triclosan, dans les savons destinés aux consommateurs?

Chaque jour, nous lavons nos mains, et la plupart d’entre nous avons finalement compris qu’un lavage fréquent des mains est l’un des meilleurs moyens pour protéger notre santé.  Par conséquent, il est logique de penser que si le lavage des mains nous aide à rester en santé, alors l’ajout d’additifs antibactériens tel que le triclosan, au savon, – dont son efficacité a été prouvé pour tuer les germes et les bactéries –  nous protégerais davantage.

N’est-ce pas?  Non. ce n’est pas entièrement vrai, et nous allons vous expliquer pourquoi.

Voici un petit rappel de chimie sur la façon dont les savons lavent nos mains. Les molécules de savon sont ce qu’on appelle amphipathiques, ce qui signifie qu’elles contiennent certaines molécules qui peuvent être mélangées avec de l’eau (comme le sucre), et des molécules qui ne se mélangent pas avec l’eau (comme l’huile). Cette combinaison de molécules est ce qui aide à déloger, puis, en rinçant, à éliminer les germes es, les bactéries ainsi que les autres saletés de nos mains.

Vous me suivez jusqu’ici?

Des additifs, tel que le triclosan, sont censés franchir un pas de plus en tuant les germes et bactéries qui se retrouvent sur nos mains.  Mais, dépendamment de l’usage voulu,  les molécules contenues dans le savon rendent cette étape inutile. En effet, un lavage des mains approprié à l’aide d’un savon sans triclosan, suivi d’un rinçage des mains et, finalement, d’un séchage des mains à l’aide d’une serviette de papier, éliminera déjà les germes et les bactéries. Les nettoyants pour la peau antibactériens sont seulement recommandés d’être utilisés de manière occasionnelle, et ce, sur des mains légèrement sales. Ceci, dans le but d’agir en tant qu’une seconde barrière de protection, ou bien, lorsque l’accès à l’eau n’est pas disponible.

Donc, si nous n’avons pas besoin des additifs, comme le triclosan, serait-ce la raison pour laquelle l’organisme américain,  Food and Drug Administration (FDA) aurait  banni ceux-ci en 2016?  Non. La raison pour laquelle 19 ingrédients actifs, incluant le triclosan, dans les savons ont été bannis des savons à mains destinés aux consommateurs, et de d’autres produits parce qu’ils peuvent être dangereux pour les humains, particulièrement s’ils sont utilisés pour une période prolongée. De plus, ceux-ci peuvent également causer des dommages à l’environnement.

Par exemple :

  • Des études effectuées sur des cellules et des animaux de laboratoire mentionnent que certains de ces additifs chimiques peuvent avoir un impact négatif sur les hormones.
  • Il a été prouvé qu’une accumulation, en particulier de triclosan, est nocive pour les organismes tels que les algues et la vie aquatique.
  • L’utilisation fréquente de certains de ces additifs, et encore une fois cela s’applique particulièrement au triclosan, a été trouvée responsable de rendre résistantes certaines formes de bactéries qui se retrouvent sur nos mains.

Ce dernier point est le plus important.  Au cours de la dernière décennie, la FDA a mené une lutte contre l’utilisation d’antibiotiques, employés pour aider à combattre les infections.  Cette utilisation abusive d’antibiotiques, dans les dernières décennies, a rendu ceux-ci inefficaces.  À présent, la FDA se soucie du fait que l’utilisation démesurée des additifs antibactériens, comme le triclosan, dans le savon produira davantage de bactéries résistantes aux antibiotiques.

C’est pourquoi Avmor, met en place des mesures pour éliminer le triclosan de ses savons. Cette molécule n’est tout simplement pas nécessaire et peut poser à long terme des risques importants pour la santé. De plus, ils sont nocifs pour d’autres sortes d’organismes vivants et pour l’environnement.  Vous laver les mains avec un savon efficace pourrait être tout simplement ce que vous auriez besoin pour votre lavage des mains. Laisser-nous vous aider avec cela.

Pour plus d’information sur les savons écoresponsables, contactez un représentant Avmor.

 

Partager cet article


%d blogueurs aiment cette page :