On se secoue pour le printemps

On se secoue pour le printemps

Si vous retracez les origines du terme « ménage du printemps », vous verrez qu’il date en fait de plusieurs milliers d’années, et qu’il est employé par les grandes religions qui honorent toute la tradition autour de la même époque chaque année.

Pendant la période que nous connaissons aujourd’hui comme les mois de mars et d’avril, ces croyances enseignaient à leurs ouailles que c’était le temps de l’année pour « secouer la maison » comme l’une des religions le disait, et de tout nettoyer en profondeur.  Le message sous-jacent à l’idée de « secouer la maison » était que les zones de la maison – ou des autres établissements – qui n’étaient pas nettoyées régulièrement devaient subir un nettoyage détaillé en cette période de l’année.

En ayant ceci à l’esprit, et en l’honneur de cette tradition ancienne, quelles sont certaines des zones des établissements nettoyés et entretenus par des professionnels du nettoyage chaque jour qui pourraient bénéficier d’une petite « secousse » et d’une attention particulière ce printemps?

Considérez les zones suivantes :

Prises d’air extérieures : Situées au plafond ou dans le haut des murs, elles restent invariablement ignorées pendant des mois.  Plus elles sont encrassées par de la poussière et de la saleté, plus il devient difficile pour les systèmes de ventilation de fonctionner efficacement, ce qui accroît la demande énergétique nécessaire pour continuer de faire circuler l’air correctement.

Aspirateurs : Avez-vous regardé à l’intérieur de vos aspirateurs récemment?  Les tuyaux, les brosses, les filtres (incluant les filtres HEPA), les brosses à rouleaux, les connexions, les roulettes, les embouts, etc. se salissent tous et ont besoin d’être nettoyés. C’est le moment parfait pour le faire.

Armoires à balais : Voyez toujours le rangement du concierge comme une réflexion de votre image et de votre service. S’il est désorganisé, sale, encombré d’items qui n’ont pas servi depuis des mois, ou qu’il sent mauvais, il est maintenant temps de le nettoyer.

Points de contact partagés : Les bureaux se transforment pour passer de bureaux individuels à des espaces de travail partagés.  Cela signifie que plus de personnes toucheront probablement les mêmes choses et les mêmes zones plus fréquemment que jamais auparavant.  Voyez toute surface – contrôles manuels, points de contact sur les chaises, téléphones et claviers partagés, crayons et stylos, poignées, carafes de café, ou appareils électroniques qui peuvent être touchés par plusieurs personnes – comme des centres de germes. Commencez à les nettoyer en détail pour le printemps, et continuez toute l’année.

Partitions de toilettes : Nous savons que chaque fois que la chasse d’une toilette ou d’un urinoir est activée, des bactéries et des germes peuvent être pulvérisés sur les surfaces environnantes.  Certains officiers de santé publique appellent même ce phénomène « bruine bactérienne ».  Quelquefois, les parties inférieures des partitions sont essuyées avec un chiffon, mais puisque nous secouons les choses il est maintenant temps de nettoyer toute la surface de la partition avec un nettoyant désinfectant tout-en-un.  Plutôt que de nettoyer d’abord puis de désinfecter ensuite, un nettoyant désinfectant fait les deux en une seule étape, ce qui améliore la productivité des travailleurs.  

Vasques de plafonniers : Celles-ci peuvent être nettoyées lorsque les ampoules sont changées, mais comme la plupart des établissements commerciaux utilisent des tubes fluorescents ou des ampoules à faible wattage qui durent des années, les vasques des plafonniers sont rarement nettoyées et peuvent devenir très sales et poussiéreuses.  Un peu de mouvement dans l’édifice, et cette poussière est libérée, se retrouve en suspension dans l’air, et peut avoir un impact négatif sur la qualité de l’air intérieur tout au long de l’année.

Machines distributrices : Ces machines sont plus que simplement ignorées –  dans plusieurs établissements commerciaux les machines distributrices ne sont tout simplement jamais nettoyées.  Certains sondages indiquent que les machines distributrices sont l’une des surfaces les plus porteuses de germes dans un bureau. Souvent, le personnel de nettoyage et d’entretien voit le nettoyage des machines distributrices comme la responsabilité du fournisseur de la machine, alors que le fournisseur voit cette tâche comme la responsabilité de l’équipe de nettoyage et d’entretien.  Arrêtez de pointer du doigt; dès ce printemps, faites du nettoyage des points de contact des machines distributrices une partie intégrale de vos tâches de nettoyage régulières.

Tapis : Puisque la météo hivernale peut causer des dégâts aux tapis, la plupart des établissements repoussent le nettoyage des tapis pendant les mois hivernaux. Ensuite, à cause des coûts et des inconvénients possibles, plusieurs établissements essaient de repousser encore quelques mois le nettoyage des tapis. Le printemps est la période idéale pour accomplir cette tâche.

Poubelles et conteneurs : Ces zones reçoivent rarement d’attention, ce qui les rend parfaites pour le nettoyage du printemps. Elles devraient être nettoyées en profondeur avec la hausse du mercure, puisqu’elles tendent à attirer une variété d’insectes et de rongeurs. L’utilisation d’une solution de nettoyage microbienne en combinaison avec un vaporisateur manuel et un dispensateur de mousse peut améliorer considérablement le nettoyage et aider à éliminer les odeurs à la source.

Autres facteurs à considérer : Le printemps est un bon moment pour évaluer les produits utilisés pour le nettoyage. Souvent, les travailleurs assignés au nettoyage se retrouvent « pris » à utiliser les mêmes solutions et produits d’entretien sans s’informer des nouveaux produits et des nouvelles technologies introduites.  On doit se secouer un peu ici. Afin de vous assurer que l’établissement de votre client est aussi bien nettoyé que possible, penchez-vous sur les nouvelles solutions de nettoyage écoresponsables et durables qui sont plus sécuritaires à utiliser, plus sécuritaires pour l’environnement, et qui ont prouvé leur efficacité.

En terminant, un autre élément qui aurait peut-être besoin d’être secoué à ce temps-ci de l’année est le programme d’entretien et de nettoyage complet de l’établissement.  L’entretien d’un établissement devrait être vu comme un parcours.  Il n’a pas de fin.

Pour cette raison, chaque année – et le printemps est le moment idéal – les entrepreneurs en entretien et leurs clients devraient se réunir et réviser tout le programme d’entretien d’un établissement, identifier ce qui fonctionne bien, les zones nécessitant une plus grande attention, et les changements à effectuer.  Cela aidera non seulement à garder l’établissement plus propre et plus sain toute l’année, mais cela permettra également aux entrepreneurs de travailler en tant que membres actifs des opérations de l’établissement, l’une des meilleures façons d’assurer la loyauté des clients.

 

Partager cet article